Actualités

Vive la nostalgie !

Les bienfaits de la nostalgie…

J’ai récemment écouté une émission qui vantait les bienfaits de la nostalgie.

Cela m’a permis de clarifier ma vision d’un sentiment que j’éprouve parfois, qui me fait du bien mais que je n’osais pas trop nommer, car ceux à qui j’en parlais le jugeaient souvent négativement.

Des études récentes auraient montré que la nostalgie pouvait pourtant faire du bien au moral, par exemple lorsqu’on se remémore des moments heureux, ou qu’on entend une chanson qui nous rappelle une période pleine de joie ou d’amour, ou simplement parce que le travail de mémoire donne sens au passé et à l’avenir. Se souvenir du passé avec tendresse peut être source de bien-être et d’optimisme.

Un état d’âme subtil

D’après Christophe André, psychiatre : « La nostalgie est le mélange en nous de la douceur et de la douleur des souvenirs, elle mêle l’agréable – on se souvient des beaux instants – et le désagréable – on est triste que ces moments soient passés. […] La nostalgie n’est pas une simple émotion, elle est un état d’âme subtil, mêlant les sensations, les images, les pensées, liées à l’évocation de notre passé, où bonheur et malheur se trouvent harmonieusement mêlés, comme dans la vraie vie ».

La chanson « Jardin d’hiver », ma « madeleine »

Pour moi, ce qui illustre le mieux cette « nostalgie qui nourrit », c’est la chanson « Jardin d’hiver » chantée par Henri Salvador, que vous connaissez peut-être.

D’après Christophe André, « L’état d’âme de nostalgie est un phénomène très intime et très personnel, c’est pourquoi aucune nostalgie ne ressemble à une autre. Il y a par exemple des personnes, dont je fais partie, qui sont capables de ressentir de la nostalgie même pour des époques qu’elles n’ont jamais vécues, des lieux où elles ne se sont jamais rendues, des personnes qu’elles n’ont jamais rencontrées, des musiques qui existaient avant même qu’elles soient nées… »

Voilà qui me parle, dans ma pratique d’écrivain privé

Lorsque j’aide mes clients à raconter leur histoire, à retrouver leurs souvenirs, alors qu’au fil des étapes du récit et de l’écriture, le passé se pose, s’ordonne, prend sens, je les vois souvent heureux et apaisés, malgré les épisodes douloureux.

A propos de Lucie Villedey-Nardin

C’est parce que j’aime écouter les histoires des gens, les vraies histoires, que j’ai décidé de devenir écrivain public biographe. J’ai aussi à coeur, pour mes clients, de leur permettre de garder et transmettre la mémoire, parce que je connais, pour moi-même, l’importance des récits de vie ou d’histoire familiale. Et comme j’adore la lecture, la finesse de restitution et, disons-le, le bel ouvrage, j’ai décidé de proposer à mes clients un travail approfondi pour aboutir à un livre au plus proche de leur récit mais qui se lise comme un roman.

Un travail approfondi pour un livre de qualité

J’enregistre nos entretiens pour retranscrire vos propos au plus près. Le nombre d’entretiens est variable, mais il doit permettre au lecteur de comprendre le sens précis de ce que vous voulez dire, et lui restituer la profondeur, les émotions, l’ambiance qui vont le captiver. Je réalise pour cela plusieurs écritures successives, jusqu’à la rédaction finale.

Je suis près de Tours (37) mais je me déplace

dans les départements limitrophes : Loir-et-Cher (41), Sarthe (72), Maine-et-Loire (49), Vienne (86) et Paris

Lucie Villedey-Nardin, écrivain biographe à tours et Paris

Lucie Villedey-Nardin
Ecrivaine-Biographe

Ce qui compte pour moi, c’est que vous passiez de bons moments à raconter et explorer, et que votre livre vous plaise.

Votre livre vous ressemble…
et se lit comme un roman !

1 + 1 =

Votre livre vous ressemble…
et se lit comme un roman !

4 + 10 =